Les pincements Jacquet

La première fois que j’ai entendu parler des pincements Jacquet, c’était il y a quelques années à la présentation presse d’un soin visage. Les journalistes présentes avaient la possibilité de les tester lors d’un rapide soin découverte. J’en étais ressortie en me demandant ce que toutes les journalistes beauté pouvaient bien trouver à ces fameux pincements qui m’avaient semblés tout sauf extraordinaires. Une consoeur à qui je m’étais confiée, avait bien rigolé : ce mini soin n’avait absolument rien à voir avec les vrais pincements Jacquet ! Selon elle, si je voulais vraiment savoir ce que c’était, il fallait aller voir Annie au salon Lucie Saint-Clair.

Il y a quelques jours, je me suis rendue à une journée presse pour découvrir le salon Lucie Saint-Clair entièrement redécoré. Lorsque j’ai appris que la fameuse Annie était disponible pour rencontrer les journalistes, j’ai foncé dans sa cabine.

Capture d’écran 2014-11-11 à 14.20.02

Immédiatement, à la façon dont elle a pris ma peau entre ses doigts, j’ai compris que j’étais passée complètement à côté des véritables pincements Jacquet. Annie m’a alors expliqué que la peau des bébés est comme un oreiller en plumes. Quand on leur pince doucement les joues, on s’aperçoit qu’elles sont toutes pleines. Avec l’âge, la peau perd en densité, il y a moins de plumes mais l’enveloppe reste.  Cette technique créé par le Professeur Jacquet durant la guerre pour aider les tissus à cicatriser, permet de réactiver la circulation sanguine et ainsi de relancer la production d’acide hyaluronique, de collagène et d’élastine. Bref, cette « gymnastique » réenclenche le processus naturel de régénération de la peau. Au fil des séances, le visage se repulpe, l’ovale se redessine et le visage retrouve éclat et bonne santé. Déjà, dès la première séance, on voit les résultats. Car Annie ne se contente pas de rapides petits pincements en surface. Après avoir démaquillé et séché le visage de la patiente, elle va réellement pincer la peau (entre le pouce et l’index) en allant chercher le muscle. Car si on ne prend que la peau, on la malmène et donc on accentue les rides. Tout de suite, on sent que ça chauffe, le visage travaille.

Lors de cette présentation presse, Annie ne m’a pas fait un soin complet mais j’ai quand même pu constater que ma peau avait nettement meilleure mine. Elle était rosée (normal, car elle a réactivé ma circulation sanguine) et surtout nettement plus reposée. Mes traits étaient si détendus que je n’ai même pas eu besoin de me remaquiller en sortant. Pire, j’étais tellement contente du résultat que je n’ai pas pu m’empêcher de faire un selfie afin de montrer que je n’avais vraiment pas l’air d’une maman de 40 ans qui travaille tout en gérant ses enfants en ce mercredi après-midi !

Evidemment, je ne peux que vous encourager à confier votre visage aux mains expertes d’Annie. D’autant plus que le nouveau salon Lucie Saint Clair est un espace lumineux, confortable et l’accueil est si chaleureux que vous ne voudrez plus partir. Sans oublier qu’Annie ne pousse pas à la consommation. Elle vous conseillera efficacement sur le nombre de séances à effectuer, qu’il s’agisse d’une séance coup d’éclat avant un événement important, d’une cure préventive ou encore d’une cure pour contrer les signes de l’âge. Et si vous lui demandez, elle n’hésitera pas à vous montrer en fin de séance, quelques gestes précis à reproduire chez vous… chaque jour. Pas de panique, il suffit de quelques pincements du bas du visage en remontant vers le haut (en allant de l’intérieur vers l’extérieur) et ensuite d’articuler doucement et en exagérant des voyelles pour muscler tout le bas du visage. Ca ne vous prendra pas longtemps, le tout est d’y penser chaque jour !

Cela étant, vous l’aurez compris, cette technique et son efficacité dépendent très intimement de la personne qui les utilise. N’allez pas n’importe où, tout le monde n’est pas formé à cette technique pointue, qui demande de la précision, de la dextérité et de l’expérience.




4 Comments sur Les pincements Jacquet

  1. SOPHIE
    18 novembre 2014 at 1:13 (3 années ago)

    ça fait rêver surtout en cette période morose… bonne idée pour retrouver une mine épanouie pour les fêtes de fin d’année ! concernant les voyelles, ma mère m’a toujours dit d’articuler devant ma glace le matin ou le soir les lettres X et U pour empêcher l’affaissement de la peau du cou !

    Répondre
    • Oriane
      18 novembre 2014 at 2:45 (3 années ago)

      Oui, mais il faut faire attention à ne pas trop exagérer le X sinon ça favorise l’apparition des fameux sillons naso-géniens.

      Répondre
  2. GAUTIER
    24 octobre 2015 at 10:43 (2 années ago)

    bonjour,
    pourriez-vous m’indiquer une adresse en province pour ces pratiques de pincement
    Cordialement

    Répondre
    • Oriane
      25 octobre 2015 at 3:27 (2 années ago)

      bonjour, je suis désolée mais je ne connais pas de praticienne qui pratique en Province. Vous devriez contacter les instituts réputés et proche de chez vous et leur demander si c’est une pratique qu’ils connaissent… j’espère que vous nous tiendrez au courant du résultat de vos recherches… à bientôt !

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *