le détournement de produit

Vous avez sûrement déjà pratiqué l’art du détournement de produit… Mais oui, souvenez-vous… ce rouge à lèvres que vous avez mis sur vos joues un jour où n’aviez rien d’autre sous la main pour avoir bonne mine !

Voici les produits dont je détourne régulièrement l’usage…

Capture d’écran 2014-12-11 à 14.22.13

 

L’alcool à 90°. Rien de tel pour venir à bout d’un poil incarné. Il suffit de frotter régulièrement la zone avec un coton imbibé d’alcool et au bout de quelques jours, le poil sort sans avoir besoin de faire un massacre à la pince à épiler.

L’huile d’olive. Vous savez déjà que j’utilise régulièrement de l’huile (d’olive ou de macadamia) en masque sur les cheveux. Mais saviez-vous que l’huile d’olive est idéale pour se démaquiller ? Elle est particulièrement adaptée pour les peaux sensibles et sèches. Utilisée avec un coton comme un simple lait démaquillant, l’huile évite surtout de recourir au savon (aïe aïe aïe) en cas d’oubli de démaquillant en voyage … Oui, c’est du vécu !

Les gants de chirurgien. C’est un de mes accessoires indispensables pour cuisiner depuis le jour où je me suis retrouvée avec des mains oranges à cause du curcuma que j’avais mis dans mon extracteur de jus. Mais je détourne ces gants en accessoires de beauté dès que mes mains commencent à souffrir du froid. J’applique une bonne dose de crème nourrissante ou un masque hydratant spécifique pour les mains et j’enfile ces gants pour que la crème pénètre bien. S’il fait vraiment froid, j’ajoute par dessus des gants en laine afin que la chaleur ouvre bien les pores de la peau et que le soin pénètre encore plus facilement.

Le dentifrice. C’est une maquilleuse qui m’avait confié ce truc : dès qu’un bouton pointe le bout de son nez, appliquez dessus un peu de dentifrice (non mentholé car ça pique !) avant de vous coucher. Ca va assécher la zone et le matin au réveil il vous suffira de retirer la pâte séchée doucement sans frotter avec de l’eau chaude. Le seul truc est de ne pas croiser son mari avant d’aller au lit, car oui, avoir du dentifrice sur le visage ça peut en surprendre plus d’un… Là encore, c’est du vécu !

La maïzena. Si vous me lisez régulièrement, vous savez que la maïzena est un de mes « shampoings secs » de prédilection et que le paquet de maïzena se trouve toujours dans ma salle de bains et non dans ma cuisine. Mais je m’en sers aussi pour une soirée, quand j’ai les cheveux tellement propres qu’ils ne tiennent pas. La maïzena m’aide alors à leur donner un peu de texture et de tenue en toute discrétion. Et l’été, lorsque je suis pieds nus dans mes chaussures, je m’en sers comme du talc. Certes, c’est un peu plus épais, mais ça marche très bien !

L’eau. Je ne vais pas vous faire ici le plan des mannequins à savoir « boire beaucoup est mon seul secret de beauté » ! Non, je vais être beaucoup moins glamour et vous avouer que dès que mes cheveux sont électriques (ce qui est fréquent en hiver avec le chauffage et mes « petits cheveux de bébé » sur le front), il me suffit de passer mes doigts légèrement humides dans les cheveux pour les discipliner en un instant.

La laque. Puisque la laque ne me sert pas pour mes cheveux… c’est pour les sourcils que je l’utilise ! Quand je veux qu’ils conservent la jolie ligne que j’ai faite au peigne à sourcil, je vaporise un peu de laque sur le peigne et je fais un dernier passage. Ainsi leur tenue est irréprochable toute la journée.

Est-ce que vous aussi, vous détournez régulièrement l’usage habituel de vos produits ? Donnez-nous vos trucs !

 

 




2 Comments sur le détournement de produit

  1. Armance
    11 décembre 2014 at 7:59 (3 années ago)

    Excellente l’astuce des gants pour le soin des mains !
    Mais j’attendrai tout de même un voyage pro de ma moitié avant de faire la totale: huile d’olive sur les cheveux, dentifrice sur les imperfections et gants de chirurgien ….
    Perso, j’ai toujours du vinaigre dans ma salle de bain : en rinçage de shampoing ça laisse les cheveux tout doux et en cas d’attaque de poux sur mes chères têtes blondes, rien de tel pour décoller les lentes.
    Enfin, petite question de néophyte : comment appliques-tu la maïzena, il y a-t-il une technique particulière pour saupoudrer la tête ou j’en prends une poignée et … J’ai peur d’avoir la main lourde sur une seule partie seulement…
    En tout cas, mille mercis pour tes conseils et astuces !

    Répondre
    • Oriane
      11 décembre 2014 at 8:32 (3 années ago)

      Merci pour le vinaigre que j’avais oublié, c’est vrai que ça rend les cheveux très brillants et que c’est fantastique pour les enfants ! Tu prends quelle sorte de vinaigre ? Moi d’habitude je prends celui de cidre mais ou le vinaigre ménager celui de vin blanc mais il sent vraiment hyper fort et les enfants ne l’aiment pas beaucoup.
      Concernant la maïzena, j’en prends une petite quantité dans la main, je la verse dans la paume puis je frotte rapidement mes mains l’une contre l’autre. Je fais toujours ça au-dessus du lavabo et avant de m’habiller car j’en mets toujours un peu partout comme tu t’en doutes…

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *