Le contouring

Vous connaissez le contouring ?

C’est une technique de maquillage qui vise à sculpter le visage. Elle a deux objectifs :

* faire des photos ou du cinéma (avec des fonds de teint de textures et de couleurs différentes et des poudres de couleurs différentes)

* mettre en avant ses atouts et cacher ses petits défauts au quotidien (la technique est plus légère, uniquement avec des poudres).

 

Vu que tout le monde parle de ce fameux contouring (dont Kim Kardashian ne peut pas se passer), j’ai voulu le tester. Pour cela, rien ne vaut les conseils des pros. J’ai donc suivi un cours d’une demi-heure avec Fanny Miosotis, Make up artist chez Make Up For Ever, (5 rue des Francs Bourgeois Paris 4è).

Comme j’ai souhaité apprendre à faire « le grand jeu », Fanny commence par sélectionner les outils dont nous aurons besoin… et ils sont nombreux !

  • - le sérum éclat pour hydrater et décongestionner le contour de l’œil
  • - le Primer HD pour hydrater, créer un effet tenseur, prolonger la tenue du make up
  • - un fond de teint de la couleur de la peau pour unifier la peau et servir de base.
  • - un anticerne plus clair que celui utilisé habituellement
  • - un fond de teint plus foncé pour travailler les volumes
  • - une poudre transparente très fine pour fixer le tout
  • - le kit de contouring
  • - 9 pinceaux différents
  • - un peu de blush pour finir

Fanny maquille une moitié de visage étape par étape tout en m’expliquant dans le détail ce qu’elle fait. Je fais l’autre partie. Je repartirai ensuite avec fiche pratique très détaillée.

 

Capture d’écran 2014-11-04 à 10.26.06

 

Au début de la séance, Fanny m’aide à repérer les emplacements où il va falloir apporter de la lumière pour les mettre en valeur et ceux qu’il va falloir assombrir pour les atténuer.

Avant de commencez, sachez que tout se fait au pinceau. Mettez un peu de chaque produit liquide (primer, fond de teint et anticerne) sur le dessus de votre main puis prélevez-en un peu avec le pinceau dédié.

 

Les étapes :

1. Préparer la peau. Mélangez un peu de sérum éclat avec le Primeur HD. Appliquez sur la peau avec un pinceau en balayant doucement l’ensemble du visage en allant du centre vers l’extérieur.

2. Poser le fond de teint. Balayez doucement le visage de l’intérieur vers l’extérieur et du bas vers le haut avec le plat du pinceau et non le bout. Vous devez être douce, ne pas appuyer fort. Pour régler la pression, regarder votre peau, celle-ci ne doit pas bouger. Estompez bien le fond de teint jusqu’à la racine des cheveux et n’oubliez pas le cou.

3. Illuminer avec l’antienne et un pinceau plat de taille moyenne. Encore une fois, allez-y doucement et avec délicatesse. Mais, n’ayez pas peur que cela se voit. Vous l’estomperez à la prochaine étape. Posez-le sur toutes les zones à éclairer. Sur la ride du lion, les cernes, le dessus de la pommette (au coin externe de l’œil), les sillons naso-géniens, l’arrête du nez, les commissures tombantes des lèvres et le milieu du menton. Pour les cernes, tracez un triangle sous les yeux. La pointe doit descendre bas mais ne doit pas dépasser le haut de la narine.

Si vous avez des poches sous les yeux, évitez de les charger en anticerne, cela les ferait ressortir. Contentez-vous d’y poser un peu de fond de teint. Vous allez ensuite travailler tout autour avec un tout petit peu d’anticerne.

4. Sculpter avec le fond de teint foncé et un gros pinceau plat. Comme avec l’anticerne, allez-y franco. Mettez-en sous le bombé de la pommette pour le mettre en valeur. Pour vous repérer, imaginez une ligne allant du bord haut de l’oreille jusqu’à la bouche et suivez cette ligne. Ne vous placez pas trop haut sinon vous allez manger le bombé de la pommette ; ni trop bas car cela vieillit. N’allez pas jusqu’au nez, arrêtez vous sous la perpendiculaire de la pupille et remontez un peu votre trait avec une virgule. Pour affiner le nez, mettez du fond de teint au coin interne de l’œil et sur le côté du nez en allant jusqu’au bout. Si vous voulez remonter un peu l’ovale du visage, passez le pinceau sur la partie tombante de la mâchoire.

Capture d’écran 2014-11-01 à 13.51.16

 

5. Dégradez. Vient ensuite l’étape délicate qui va consister à dégrader tout ce que vous venez de faire. Normalement, là, vous avez l’air d’un patchwork de clair et de foncé. Il va donc falloir fondre ces teintes sans pour autant effacer le travail fait. Prenez un gros pinceau propre et balayez-le en suivant le mouvement du centre du visage vers l’extérieur. Allez-y doucement Cette étape doit vous prendre un peu de temps. N’oubliez pas de dégrader près de la racine des cheveux. Faites de même sur la mâchoire. Pour le nez, utilisez un pinceau plus précis.

6. Poudrez. Avec de la poudre libre transparente, commencez par le bas du visage et remontez progressivement jusqu’au front. Faites des tapotements légers. Cela permet de fixer l’étape précédente, lisser et matifier le teint. Si vous utilisez directement le Kit cela risque de faire trop intense, d’accrocher par endroits avec le fond de teint liquide et donc de faire des tâches.

7. C’est le moment d’utiliser le Sculpting Kit. Commencez par la couleur claire et appliquez-en partout où vous avez mis de l’anticerne. Avant de passer le pinceau sur le visage, déchargez l’excédant sur le dessus de la main. Ensuite, prenez un peu de matière foncée et posez-là partout où vous avez mis du fond de teint foncé en partant de la racine des cheveux vers le centre du visage. Si vous dépassez un peu, rectifiez le tir avec les pinceaux pour dégrader.

Evidemment ces étapes demandent de la douceur, de la minutie… bref, ça prend du temps. Avec un cours de contouring, vous vous sentirez plus à l’aise. Car en dépit des nombreuses vidéos disponibles sur internet, il n’est jamais facile de repérer sur son visage les zones à travailler. De même, on a toujours tendance à appuyer trop le pinceau. Or ce n’est qu’en passant entre les mains d’une maquilleuse professionnelle que l’on comprend que le pinceau doit être comme une caresse.

Capture d’écran 2014-11-01 à 13.55.28

 

Quand j’ai voulu tout faire à nouveau, toute seule, à la maison, je n’avais pas tous les produits. Je me suis contentée du Fond de Teint HD N°177 et du Sculpting Kit N°3. Pour le reste, j’ai fait avec ce que j’ai trouvé dans mes tiroirs, et ça a fonctionné. Les photos que vous voyez ici, sont celles que j’ai prises chez moi. Car pendant le cours, j’étais tellement concentrée sur ce que me disais Fanny et les gestes qu’elle faisait, que j’en ai oublié le réflexe premier d’une bloggueuse, à savoir prendre des photos ! Vous pouvez constater qu’à la maison, je n’y suis pas allée de main morte ! Je trouve encore difficile d’avoir la main légère comme les pros et je me suis dit que cela se verrait plus sur les photos… Mais une fois la séance finie (soit près de 45 minutes quand même !) je n’avais qu’une hâte… me démaquiller !

J’avais l’impression d’avoir trois tonnes de maquillage sur la peau. Une sensation plutôt désagréable, que je n’avais pas ressentie en sortant du cours avec Fanny. Certes, ce jour-là je m’étais empressée de me regarder dans un rétroviseur de voiture pour voir si justement le contouring ne se voyait pas, et je guettais l’œil étonné des passants, rien à signaler, tout était nickel. Toutefois, des amies proches m’avaient trouvée particulièrement « wahou » ce jour-là, sans pouvoir en expliquer la raison.

Bref, ce n’est pas si facile que ça et à mon avis, je vais devoir m’entraîner un peu plus régulièrement. Parce qu’avec le contouring, on peut tout faire, affiner un nez, rétrécir un front trop proéminant, gommer une mâchoire trop prononcée, etc. Il s’agit toujours de faire du sur-mesure, et c’est ça qui est fantastique !

 

 

 

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *