d’Hélène Duval

IMG_20121030_183009

Autant vous prévenir tout de suite, Hélène est une super coach de yoga, la créatrice de la très jolie marque de vêtements de yoga YUJ, une pro des réseaux sociaux (avec son site, son blog et surtout ses magnifiques vidéos), la maman accomplie de trois adorables bambins et surtout une femme ravissante, dynamique et amoureuse… Bref, elle aurait tout pour être super énervante, mais dès qu’on la voit, on ne peut qu’avoir le coup de foudre ! Elle irradie de bonheur et de bonnes ondes ; son optimisme est communicatif. En témoigne le grand nombre de fans qui la suivent sur Instagram et Twitter. Quand elle enseigne le yoga, sa bienveillance est réelle tout comme son envie de faire progresser ses élèves. Grâce à elle, je crois avoir dépassé certaines limites en terme de stretching et je suis sortie de son cours très fière de mes exploits. C’est exactement ce qui se passe dès qu’on la voit, on est reboosté !

Très gentiment, elle a accepté de partager ses stratégies quotidiennes, ses astuces beauté et bien-être pour se sentir bien et être aussi resplendissante chaque jour. Voici ses petits rituels….

 

Capture d’écran 2014-12-18 à 15.46.51

1. Chaque matin, au réveil, dès que je pose un pied au sol, je fais cinq salutations au soleil. Toujours les mêmes, les Salutations A. Ca ne me prend pas plus d’une minute et ça me permet de réveiller mes muscles et de m’étirer en douceur afin de bien commencer la journée.

2. Juste après ces salutations, je presse un citron dans un grand verre d’eau tiède. C’est la première chose que je fais avant tout le reste. Comme le jus de citron est plein de vitamines et d’antioxydants, ça me fait du bien et ça me donne une super bonne mine. Dès qu’il commence à faire froid, j’ajoute 30 gouttes de Citrobiotic (des extraits de pépins de raisin antibactériens et antioxydants) pour booster mon métabolisme et éviter les rhumes. Côté alimentation, je suis végétarienne, je mange un peu de poisson, mais plus du tout de viande. D’un point de vue énergétique, c’est top !

3. Chaque jour je me force à sourire. Si à la fin de la journée, je me rends compte que je n’ai pas encore souri, je regarde un film drôle ou j’essaye de trouver quelque chose pour me faire rire. C’est vraiment important. Chaque soir, avec les enfants après la traditionnelle lecture, chacun partage un bon moment qu’il a particulièrement aimé dans la journée et un mauvais moment. Avant d’éteindre la lumière, je claque les mains l’une dans l’autre comme si je refermais un livre, le livre de la journée avec ses mauvais moments à oublier pour laisser place le lendemain à une autre journée pleine de belles promesses et de moments joyeux.

4. J’essaye d’être à l’écoute de mon corps. C’est le yoga qui m’a appris ça. Je fais attention à ce que je mange, mais je ne m’interdis aucun plaisir (alcool, gluten, etc.). J’ai compris que mon corps est mon capital. J’en prends donc soin. Dès que j’en ressens le besoin, je me fais masser ou manipuler. C’est d’ailleurs pour cela que chaque matin, je fais mes salutations car mon corps a besoin d’étirements. Si je suis très stressée, je m’assieds en tailleur dans un endroit calme, je règle le réveil sur cinq minutes (de manière à ce que cela ne dure ni trop, ni pas assez) et je respire tranquillement. Si je suis vraiment au bout du rouleau, je m’allonge sur le lit et j’inspire en gonflant le ventre puis j’expire en le rentrant. Si je veux aller encore plus loin dans la relaxation, je pose un coussin sur mes yeux. Cette technique marche vraiment quand je suis fatiguée, triste ou même en colère.

5. A la maison nous n’avons pas de TV dans les pièces de vie principales. On en profite pour lire beaucoup, partager des idées et surtout se vider la tête après une grosse journée entre le téléphone et l’ordinateur. Mon livre de chevet préféré est Bhagavad Gîtâ, un dialogue entre Krishna et un jeune guerrier. C’est un texte laïque, pas forcément évident, qui demande d’être hyper concentrée. Souvent, je l’ouvre au hasard et je le savoure. C’est un livre qui aide à mieux vivre.

6. Comme je suis hyper connectée, j’essaye de me désintoxiquer de temps en temps. J’ai donc instauré un nouveau rituel : le vendredi soir, je suis injoignable ! Et le reste du temps, comme je n’ai jamais le temps de rappeler, je n’ai plus de messagerie vocale. Si on veut me joindre, on m’envoie un sms ou un mail, c’est simple et instantané.

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *